dernière actualité

Zoom sur nos dernières transactions

prochains évènements

Le marché de l'immobilier logistique reste dynamique


EOL, l’acteur de référence de l’immobilier logistique, vient de publier Le Point Marché de l’immobilier logistique en 2020 . La demande placée des bâtiments logistiques de plus de 10 000 m2* a enregistré une baisse de 25% sur l’ensemble du territoire, pour atteindre environ 2,4 millions de m2.
Mais cette baisse globale du marché n’est pas représentative du dynamisme du marché de l’immobilier. Les secteurs majeurs de Paris, Lyon et Marseille se distinguent au contraire par une hausse de leur activité.


« Le nombre de transactions sur les immeubles existants est à un niveau très élevé et équivalent à celui de 2019, relève Laurent Sabatucci, directeur associé, fondateur EOL. Les loyers sont en hausse modérée et sont revenus à leur niveau de 2006. »
La baisse concerne essentiellement les opérations de construction de plus de 50 000 m2 (-50%).

Les prestataires logistiques sont les acteurs les plus actifs du marché notamment sur les immeubles existants (60 % des opérations).
Les nouveaux entrants (start up, nouvel acteur logistique...) contribuent à environ 15 % des opérations du marché.
Les sociétés étrangères non domiciliées en France représentent environ 5% des transactions.

L’ensemble des secteurs affiche un taux de vacance bas (de 4% à 8%) à l’exception de Lille (11%). Les Hauts-de-France concentre 40 % de l’offre (à moins d’un an) des 5 marchés principaux et 4 solutions de plus de 100 000 m² disponibles à moins d’un an.
Dans ce contexte, les équipes d’EOL ont conclu près de 370 000 m2 répartis sur l’ensemble du territoire et confirme sa position d’acteur de référence du marché.

* Bâtiments >10 000 m2 sous le régime des activités classées ICPE, situés en zones logistiques dédiées.

Communiqué de presse
 
Partager cet article : Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur LinkedIn Partager cet article sur Google+