dernière actualité

EOL sur les ondes du MAG au Carré

EOL recrute

Des consultant(e)s en immobilier d'entreprise

Blog

Autour de l'immobilier

Page 3 sur 7   1234567  

Les entrepôts ont leur atlas

11 juillet 2017
,

Le ministère de l’environnement a publié récemment un atlas des entrepôts et aires logistiques en France. Cette étude effectuée par le service de l’observation et des statistiques constitue un intéressant panorama du secteur et est riche en données géographiques et économiques.
Le chiffre total du parc d’entrepôts en France dépend largement du seuil minimal considéré. Cette étude nous annonce un chiffre de 78 millions de m² pour les entrepôts de plus de 5 000 m², mais surtout 64 millions de m² pour les entrepôts de plus de 10 000 m².

Quel est l'avenir de nos magasins ? (1) Click & collect : le magasin devient acteur dans la stratégie omnicanale

20 juin 2017
, , , , ,

A l’occasion du SIEC, EOL dévoile son 1er article sur le commerce de demain ou comment la stratégie omnicanale des enseignes va révolutionner notre expérience d’achat.
Comme de nombreuses innovations dans le commerce, c’est à un groupe britannique, Argos, que nous devons le click & collect. Dès 1973, cette société choisit de vendre à la fois sur catalogue et en magasin. Les clients peuvent faire leurs achats dans le magasin, sur des listes de courses, à partir d’un catalogue de 1200 pages. La commande est alors préparée en réserve et remise en client. En 1995, Argos est un des premiers groupes de distribution physique à ouvrir son site internet.

Les drones, robots de livraison, véhicules autonomes de livraison vont-ils envahir nos villes ?

6 juin 2017
, , ,

Depuis plusieurs années, les grands acteurs de l’e-commerce ou du transport rivalisent d’annonces sur les drones de livraison, qui remplaceront bientôt les camions et décolleront à partir d’entrepôts, peut-être même de sites logistiques aériens. Certains imaginent des droides livreurs, qui vont non seulement nous apporter nos colis mais également sonner à l’interphone et prendre l’ascenseur …

La grande distribution au service de la redynamisation des centres-villes

3 mai 2017
, ,

La grande distribution et les centres commerciaux peuvent-ils participer à la redynamisation des cœurs de villes ? L’idée peut surprendre tant le débat sur « la France moche » oppose systématiquement les petits commerces de centre-ville aux zones commerciales des entrées de ville.
 

Quelle est la localisation idéale pour un entrepôt e-commerce ?

27 mars 2017
, , ,

Les dernières grandes transactions d’entrepôts e-commerce, à Amiens pour Amazon, Valence pour Allopneus ou Saint-Mard pour Cdiscount interpellent. Quels sont les critères requis pour ces localisations ? Pourquoi un secteur géographique est choisi plutôt qu’un autre ? Quels sont les atouts des différentes régions afin d’accueillir ces activités tant convoitées, synonymes d’emploi et de dynamisme économique ?
 

Pourquoi Amazon ouvre des points de vente physiques ?

3 mars 2017
, , , ,

Le modèle d’Amazon est à l’origine celui d’un pure-player. Créé en 1994, Amazon s’est d’abord intéressé à la vente de livres, puis à l’ensemble de l’univers des produits culturels. La diversification d’Amazon est ininterrompue depuis lors, avec notamment la création de la market place en 2003 et d’Amazon Fresh en 2007.

L’agriculture urbaine sera-t-elle l’avenir des plates-formes logistiques ?

9 février 2017
, , , ,

La transformation de certains espaces urbains en sites de production agricole peut sembler une absurdité au regard même de la fonction de la ville, en opposition avec le milieu rural.
Pourtant ce concept émergent (ou plutôt ré-émergent) correspond à la volonté de transformer les agglomérations en espaces plus résilients.

L’internet physique modifiera-t-il le rôle de l’entrepôt ?

17 janvier 2017
, , , , ,

L’Internet physique, concept qui vise à appliquer sur le transport de marchandises les principes de l’internet, trouve ses origines dans les problématiques environnementales du transport.

L’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) estime que, d’ici 2050, le transport international de marchandises sera multiplié par 4 et que les émissions de CO² imputables à ces échanges augmenteront de 290%.

Le Online-To-Offline ou comment l’e-commerce brise les codes du commerce

12 décembre 2016
, , , ,

L’e-commerce a permis la naissance des pure players, qui s’affranchissent des commerces physiques et peuvent profiter d’un modèle différent pour proposer au consommateur une offre très large de produits avec une politique tarifaire agressive.
L’e-commerce a aussi vu l’émergence des market places, dont la croissance impressionnante permet de construire un modèle proche du « grand magasin en ligne » avec ses corners et espaces dédiés à des enseignes.

Logistique : un robot peut en cacher un autre

4 novembre 2016
, ,

La logistique fait de plus en plus appel à des technologies d’automatisation ou de robotisation des tâches. La différence entre les deux approches est essentielle. L’automatisation a pour objectif de faire effectuer par une machine des opérations sans l’intervention d’un opérateur. C’est par exemple le cas des machines d’emballage ou des trieurs de commandes, dont le développement rapide dans les entrepôts témoigne d’une tendance de fond.

La lutte contre le gaspillage alimentaire : les nouveaux modèles logistiques et commerciaux

10 octobre 2016
, ,

Selon une étude de l’Ademe, ce sont 10 millions de tonnes de nourriture qui sont perdues chaque année en France. Outre le coût (16 milliards €) et l’impact environnemental généré par cette production, ces chiffres interpellent alors même que nous comptons, suivant les définitions, entre 5 et 8,8 millions de pauvres.

Le gaspillage alimentaire se retrouve, de façon quasiment équivalente, aux quatre maillons de la chaîne alimentaire : la production, la transformation, la distribution et la consommation.
 

Paris, la bataille de l’alimentaire est engagée

22 septembre 2016
, , , , , ,

Les spécialistes s’accordent à dire que l’alimentaire est la « dernière frontière » dans l’immense bouleversement provoqué par la vague e-commerce. La place du e-commerce, mais aussi du cross-canal, dans des secteurs comme l’habillement, le culturel ou l’électronique grand public, ne fait plus débat. Ainsi, la part de marché de l’e-commerce dans le secteur de l’habillement est de 15%.

Mais cette part de marché n’est que de 3,6% dans l’alimentaire. L’essentiel de ce chiffre est d’ailleurs réalisé par le modèle des drives, situés en milieu périurbain.