dernière actualité

EOL performe dans la transaction de locaux

prochains évènements

Rapprocher la logistique des habitants : une nécessité pour livrer plus propre



La période de confinement a mis la logistique sur le devant de la scène, pour son rôle d’approvisionnement des populations. La livraison des marchandises est une fonction essentielle pour un territoire urbain, à commencer par la zone dense de l’Ile-de-France.

C’est elle qui permet l’approvisionnement des commerces, des cafés et des restaurants, des entreprises tertiaires, des administrations. C’est aussi elle qui permet de livrer des colis ou produits alimentaires achetés au travers de l’e-commerce.

Mais la livraison urbaine a aussi des impacts négatifs sur la ville et ses habitants. Les stationnements durant les opérations de livraison s’effectuant souvent en double-file, les véhicules utilitaires participent à la congestion urbaine. Ils sont à l’origine de 38 % des émissions de particules fines dues aux transports et d’émissions de gaz à effet de serre en croissance continue.

A Paris, comme dans toutes les métropoles, la prise de conscience environnementale se traduit par une volonté de mieux partager l’espace public urbain et de changer la mobilité des personnes, comme celle des marchandises. Cela entraine inéluctablement une réorganisation de la livraison urbaine afin qu’elle soit efficace et impacte moins le territoire urbain et l’environnement. La réglementation a d’ailleurs été renforcée avec notamment la mise en œuvre de la Zone à Faibles Emissions Métropolitaine, qui concerne Paris mais également, depuis juillet 2019, 79 communes de la périphérie parisienne.

L’A86 : l’axe principal pour organiser les flux de livraison urbaine

Réorganiser les livraisons, cela consiste à mieux les consolider en réduisant le nombre de véhicules et de kilomètres parcourus. Cela suppose d’utiliser des modèles plus adaptés à la zone urbaine dense et à la réglementation : véhicules électriques, GNV ou vélocargos. Ces véhicules sont souvent de plus faible dimension mais ont pour certains d’entre eux une autonomie limitée.
Rapprocher la logistique de la ville devient alors essentiel pour permettre la réalisation de plusieurs tournées par jour au départ de ces plateformes, en utilisant des véhicules moins polluants.
Pendant longtemps, les implantations logistiques se sont écartées de la zone urbaine, ceci pour bénéficier de terrains disponibles ou d’opportunités. Dorénavant, les nouvelles organisations à mettre en place nécessitent d’affecter à nouveau à la logistique urbaine des surfaces facilement accessibles et proches de la zone dense urbaine parisienne.

Ces sites permettront de recevoir des marchandises de façon massifiée et d’organiser des tournées de livraison optimisées en utilisant des véhicules propres. Le périmètre autour de l’A86 constitue le secteur naturel pour accueillir des activités d’éclatement (distribution ?) de marchandises à destination du cœur de la région parisienne.

Gennevilliers : un des pôles majeurs pour la logistique urbaine

Le Port de Gennevilliers, grâce à ses infrastructures multimodales et ses accès routiers, constitue la principale porte d’accès logistique à l’ouest de l’Ile-de-France. Très proche de Paris et facile d’accès, le secteur de Gennevilliers est reconnu comme un lieu idéal pour une plateforme logistique urbaine, essentielle au fonctionnement de l’agglomération. De plus, le développement de la Seine-Saint-Denis, avec en particulier le Village Olympique en proximité immédiate, constitue une opportunité d’implantation.

Le port est équipé d’un terminal permettant l’acheminement par la Seine de conteneurs en provenance du Havre. Il est également doté d’infrastructures énergétiques notamment une station GNV.

A proximité du port de Gennevilliers, à la limite de Villeneuve-la Garenne, se situe un site de messagerie de 22 709 m² de dernière génération. A 5 kilomètres seulement de Paris, il est proposé pour l’accueil d’activités de logistique urbaine.

Le bâtiment permet de recevoir des véhicules poids-lourds, de trier et d’éclater des flux de messagerie ou de colis et d’organiser des tournées vers Paris et la première couronne parisienne. Des tournées en véhicules électriques peuvent alors être facilement organisées pour desservir Paris intramuros, et ce, au rythme de deux tours par jour, avec peu de perte de temps. Du fait de la proximité il est possible d’utiliser des véhicules plus petits de 6 à 14 m3, suivant la typologie des marchandises concernées.

Il s’agit donc d’une opportunité rare et qualitative pour organiser des flux importants de logistique urbaine vers Paris en anticipant l’évolution réglementaire et en accompagnant la croissance des flux e-commerce.

L’équipe EOL est à votre disposition pour vous présenter ce site et ses atouts !
 
Partager cet article : Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur LinkedIn Partager cet article sur Google+